Des conditions dantesques pour les coureurs du Trail hivernal du Sancy.

Le temps révèle tout et n'attend pas d'être interrogé.

Nous voilà au Mont dort pour la 1er de l'année.

IMG_20170114_163027IMG_20170114_141342

Un trail blanc de 30 km et 1600 de d+. Nous arrivons le samedi en fin d'apres midi pour le retrait des dossards.

A notre arrivée au col du guery la neige est plus dense avec un manteau neigeux sur la route de 5 a 10 cm. demain la course va être éprouvante.

IMG_20170114_165202IMG_20170114_165258

Nous profitons de la fin de soirée enneigé pour nous promener dans le mont dort et profiter du vin chaud dans la ville et faire l'achat de quelques sauccission , de fromage et de bière local.

la soirée se termine tard vers  minuit allez tous au lit car demain y a école.

"L'échec se n'est pas de rater l'objectif ou la cible, l'échec c'est de ne pas avoir essayer en ayant peur".

IMG_20170114_182941

Le reveil se fait sous un manteau neigeux non tassé de 20 a 30 cm de neige. le centre du mont dort est impraticcable sans les chaines.

IMG_20170115_082835

Le depart est décalé vers 9h30 car beaucoup de coureurs clermontois sont bloqués ou leur avancement est limité sur la neige fraiche en véhicule.

Le départ est donc donné vers 9h30, je me positionne dans la première moitié du peloton avec les easy shoes au pied.

IMG_20170115_084636IMG_20170115_092015

Nous mettrons une bonne minute a passer la ligne de départ. je me laisse glisser et doubler par les coureurs qui essais de rattraper soit leur retard ou soit de reprendre du temps perdu mais ca bouchonne vite. je prend mon temps et je sais que je suis en avance et mieux que l'an dernier sur cette portion.

la première cote arrive bitume sur 500-600 metre et les premiers chemins se profilent vers l'ascencion vers le col du guery.

La neige est fraiche et s'est agréable, ce qui l'est moins s'est les coureurs impatients qui poussent pour doubler 4 coureurs et être mort.

Neige - Des conditions dantesques pour les coureurs du Trail hivernal du Sancy

A coup sûr l'édition 2017 de cette épreuve restera dans les mémoires. Les 1600 coureurs qui ont parcouru 20 ou 30 km ont tous eu beaucoup de difficultés à évoluer sur un épais manteau neigeux. Même pour les vainqueurs du 20 km, Fabien Demure et du 30 km Romain Maillard.

http://www.lamontagne.fr

Les paysage sont magnifiques. l'arrivée avec la vue sur le puy gros apres la première montée est sublime. Le brouillard se lève et laisse place au soleil et de la neige épaisse jusqu'a mi mollet voir mi genoux si on s'ecarte de la trace.

Les clotures des parcelles sont givrées cela donne un paysage féerique. Je me calle et double 1h de course et 8 km j'avance bien .

IMG_20170115_095151

IMG_20170115_104348IMG_20170115_102100

Nous arrivons au abord du lac de guery et je suis dans les temps pour passer dans les delais vers 1h20 j'arrive au ravito au 9.6 km du parcours.

15972352_1848353175441247_8669882412390464526_o15995146_1848353195441245_7651814152507505635_o

Je prends le temps, je me restaure 5-6 ' et discute avec les bénévoles. A base de saucisson , soupe et fromage.

je repars donc pour le 30 km à droite par la piste de ski de fond. La poudreuse devient plus épaisse et moins tassé. nous prenons la direction du pic du loup. Le froid devient plus présent et le brouillard refait son apparition. la température étant plus fraiche avec la présence du vent du nord, je me courvre. les glaçon commence même a se former dans le bouchon de mon easy flask.

IMG_20170115_112606IMG_20170115_114355

je trouve un bon groupe et nous nous quitterons casiment pas jusqu'à l'arrivée.

Nous arrivons au pic du loup dans le froid et les congères aucune vue devant ni derrère. je suis dans le bon wagon autour de la moitié du peloton. j'en profite et je fais quelques photos et video.

30_km_hiver_2015_

TRAIL_BLANC_SANCY-2015©CRESPEAU_DSC9075

je reprends la course et un groupe et nous courons direction la banne d'ornache. il nous faudra 30' dans un epais menteaux neigeux pour rejoindre la banne et donc l'amorce de la descente vers le deuxieme ravito et murat le quaire.IMG_20170115_115247IMG_20170115_115826

Ici a la banne, le spectacle est spendide mais il fait tres froid. Le soleil a decidé de faire des siennes et de rester dans les nuages mais de percer les nuages. Le spectacle est somptueux. Je film et j'admire le moment en perdant quelques places.

La descentes va être le moment ou je vais reprendre des allures entre 4'30 et 5' au km. je redouble pas mal de coureurs dans cette portion là . J'arrive au ravito , les doigts frigorifiés. je me ravitaille et direction le puy gros. La, s'est du gros morceau.

La remontée vers le puy est douce et puis apres un virage à 180 degré nous voyons enfin l'endroit ou nous montons.  La dans le groupe s'est la stupeur. les nuages ayant dégagé la vue ... ça donne l'empleur de la montée. et oui il reste 30' avant d'atteindre le sommet. cette fin de montée est vraiment éprouvante mais au bout nous voyons du sommet la bourboule a droite et le mont dort a gauche.

IMG_20170115_130142IMG_20170115_131309

IMG_20170115_131926

IMG_20170115_131930

je ne m'attarde pas trop apres avoir dit merci aux benevoles, la vache et le poulet au sommet.

j'entame la descente à fond les ballons mais de petite bosse entre seme la descente global. je gère et arrive au ravito en 4h15 . il reste 5-6 km on va dire une bonne 50-55'.

je me ravitaille rapidement avent d'attaque les deux derniere bosse qui se passeront facilement entre marche et course eet d'amorcer les 2 derniers kilometres a fond les ballon. bien frais j'arrive à la patinoire du mont dort en 5h05' avec plus de facilité que l'an dernier malgré les conditions difficiles.

ARRIVEE16143637_1849508751992356_2630739661446480573_o

je termine avec1h20 de moins et même mes cannes qui auraient pu repartir pour un tour ;-)

Bon je profite de l'aligot party et de la bière offerte avant de prendre une bonne douche en attendant les potes ludo , eric et fabien qui arrive entre 25' et1 h apres moi et qui auront eux aussi pris un pannard d'enfer.

Bon l'an prochain on remet ca car le sancy ca vous gagne et va devenir notre nouveau terrain de jeu pour les préparation de trail de la saison 2017.

 « L'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous. »

Walter Bonatti