La cinquième édition a encore attiré de nombreux sportifs, entre le Gévaudan, le Haut-Allier et Le Puy-en-Velay.

13332777_835099276596031_1984106246501018333_n

2212 participants, dont 650 marcheurs, sur les six courses (17 km, 32 km, 48 km, 70 km, 100 km et le relais de 3 sur les 70), et les marches. La cinquième édition du Grand Trail du Saint-Jacques a encore attiré de nombreux sportifs, entre le Gévaudan, le Haut-Allier et Le Puy-en-Velay.

Pour sa 5ème édition, le trail de Saint Jacques se laisse guider par le GR65 – le célèbre chemin de Grande Randonnée – et voit les choses en grand pour s’inscrire comme un rendez-vous à ne pas manquer.

L’édition 2016 s’élancera samedi 11 juin depuis six communes différentes, pour autant de distances à parcourir. Un nouveau tracé de 100 kilomètres (3000mD+) sera testé cette année. Cependant, la course phare reste le Grand trail et sa distance de 70 km (2500mD+). Le grand trail du Saint-Jacques s’adresse ainsi tant aux pointures nationales qu’aux coureurs du dimanche grâce à une grande diversité dans ses épreuves.

Coté parcours ceux de 2015 seront reconduits à 90 %. L’itinéraire plus nature, aura droit néanmoins à sa part de nouveautés puisqu’un travail de suppression des portions de bitumes trop cassantes a déjà été entrepris.

  • Une arrivée « historique »

Si les gorges de la Seuge, Notre-Dame d’Estours, la chapelle de Rochegude et le Canyon du Rouchoux seront bien au programme, les foulées des participants se dirigeront toutes dans la même direction, à savoir : la cathédrale du Puy en Velay. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et récemment classée deuxième  monument préféré des Français 2015, le monument servira d’ultime juge pour les concurrents.

De par son une implantation en ville haute et une arrivée au pied des marches de la cathédrale, l’édition frappe fort et s’inscrit comme un rendez-vous incontournable et devenant la vitrine du trail et de la Haute-Loire.

 Un duo vainqueur des 100 kilomètres du grand Trail de Saint-Jacques.

5ème édition du Grand Trail de Saint-Jacques en Haute-Loire,  entre la Margeride et Le Puy-en-Velay autour du fameux chemin de Compostelle. Le parcours de 100 km a été remporté par un duo, Gatean Roth, ancien capitaine des pompiers de Brioude et Grégory Guinament de Saint-Etienne.

Les deux hommes avaient fait course ensemble pendant 70 kilomètres, de la ferme du Sauvage au lac du Bouchet.  Gatean Roth, connaissait alors une baisse de régime et se laissait distancer... Il retrouvait finalement Grégory Guinament quelques kilomètres plus loin à Eycenac. Les deux homme ont alors fini la course et franchi la ligne d'arrivée ensemble, après 11 heures et 37 minutes d'efforts. 

TEASER Le Grand Trail du Saint-Jacques

ultra st jacques 2016

Voici mon récits de ma course.

Le sauvage - saugues 18.8 km 2h04 30 eme/55  6 eme senior

Le départ est donné dansune bonne ambiance, nous sommes 66 inscrit et 54 au départ.

La nuit fut courte apres une nuit a saugue avec une intervention de benoit laval pour nous présenter la veille au soir ses course ultra dont le desert de goby et la barkley.

5h00 toute l'équipe de patrick s'affaire et a 5h20 le départ est donné dans une ambiance bonne enfant et convivial. je retrouve ana, anthony et nico et ainsi que des amis de la team connection de paris avec qui nous prendrons une petite photo souvenir.

DEPART

je pars prudement et me retrouve dans les derniers.Trouver son chemin est la première étape de cette quête.

je suis partis sur un rythme de 9-10. Devant ca file a vive allure jusqu'a saugue. Cette partie de la course peut causé de grosse defaillance par la suite si elle est abordé trop rapide.

« Je ne cours pas juste pour courir. Le parcours doit avoir un but, une logique, car la course est pour moi un accomplissement »

Connaissant le parcours l'ayant fait en 2012 pour la 1er et 2014 avec l'ub 43 en aller retour. je sais ou se trouve les difficultées majeur et elles seront devant nous passé saugues. donc prudence. je retrouve au bout de quelques km l'amis nico et catherine avec qui j'avais fait un bout de chemin en mars sur le vulcain.

Les km défile, et je me sens bien le soufle est bon et les jambes tourne bien mais je reste prudent car la route est longue. je quitte la lampe vers 6h et la veste que je remet dans mon sac. nous nous trouvons dans un groupe de coureurs 10-15 ou on se double et redouble. ca cours en duo , par affinité ou connaissance d'autre ultra , on discute , on papotte ... voila on passe le temps en déconnant.

SAUGUE se profile et nous arrivont avec nico cote à cote pour se premier ravitaillement ou nous croiserons la femme de patrick, un ancien de l'ub 43 2014 et nouveau president de l'association du grand trail. Il trace le parcours avec grand art. on le verra plus tard mais il nous a réservé quelques beau et belle surprise sur le parcours.

Saugues - notre dame d'estours 33.3 km 3h52'57" 27/55 6 eme senior

13427792_10209906230200329_6104750623701426717_n13442343_837985549640737_2319837382462466125_n

Je repars de saugue avec l'idée d'y aller molo. je suis toujours dans le meme groupe nous avons la 1er grosse cote qui remonte sur la statue de la vierge et du gevaudan. Je me souviens que s'etait ici que j'avais rattrapé biscotte et arthur en 2012 sur la 1er Edition. Aujourd'hui je suis avec nico qui prepare la x alpin en suisse pour debut juillet. Nous ferons un petit bout de chemin car se chemin est tortueux et long mais qu'il est bon. Nous nous doublerons une bonne partie de la journée ou plutot je le rattrapperai a chaque ravito... ça donne au moins des repaires ;-)

Cette partie commence a se vallonné.nous rejoingnons donc notre dame d'estours. Les chemins se retrecisent et deviennent des pistes de biche. le parcours et la paysage est magnique. je prends beaucoup de plaisir. Les sensations sont bonnes.

L'arrivée a notre de dame en haut de se perchoir au milieu de nul part nous coupe du monde et de sa réalitée pour quelques heures.

Notre dame d'estours - Monistrol d'allier 45.1 km 5h31'50" 21/55 4 eme senior

Quelques minutes d'arrêt et je reparts vers monistrol. les 10 km se feront tranquillement en 1h50'. Je retrouve nico par moment quand j'arrive au ravito , il repart. il a l'air bien et chacun fait son bout de route.

Cette partie de course est vraiment sauvage et belle. le chemin est sinueux mais les pentes sont douces et raid a la fois. le pierrié dans la monté de notre dame a été sublime. avec ses serpentin de mousse et de roché.

A l'image de ce st jacques en faite. rugueux mais acceuillant. je double dans cette partie des coureurs deja en difficulté. soit partis trop vite ou soit en manque de prépa... l'arrivée sur monistrol se fait par le dessous et non le dessus ou nous avions l'habitude d'arrivée les edition précédente. je me trompe sur la bifurcation pour redescendre au village mais je m'en apercois tres vite apres 50 metres . j'arrive dans le village vers 11h. je decide de faire une pose au bar du village et je me pose 5' a 50 metres du ravito pour me faire une pause mousse avec une petite biere. les spectateurs sont sur le cul . quoi il boit une biere en pleine ultra.. mais y a que ca de vrai une bonne carlsberg. je repars l'estomac repu par le houblon et je vais pause casse croute au ravito. petit sandwich saucisson, jambon et ca repars dré dans le pentu... direction st privat.

Monistrol d'allier - saint privat d'allier 51.8 km 6h44'37" 18/55 4 eme senior

Peu après le redemarrage, la pente se durcit. j'e gére cette montée tranquillement car dans la montée de notre dame d'estour m'a un peu emoussé. Dans les premiers lacets avec devers , je me tord la cheville dans un passage technique 2-3 km apres monistrol. je mettrais quelques km a m'en remettre. La montée se termine avant d'attaqué la montée de rochegude et de redescendre sur st privat d'allier. la douleur est bien la mais j'essaie de pas y penser.  Nico repartit du ravito apres moi mais me rejoindra dans la montée pres de rochegude . Nous finissons la montée ensemble et ainsi que la descente sur st privat.

13445561_10209907671036349_2226994410530737658_n13418804_10209908235170452_4575242736007022415_n

Nous arrivons au ravito de st privat avec la patate et la cheville me fait moins mal .

Saint privat d'allier - le devès 76.6 km 11h08'22" 16/55 3 eme senior

Je ne reste pas plus de 5' au ravito car je sais que nico me rattrapera en montée ( affuté le coco ) ;-) et bim , je me trompe de route et arrive sur la route d'ou nous etions arrivée tout a l'heure. deux gendarmes me disent de redescendrent et que j'aurai voir un flechage. et oui 200 metre plus bas , j'ai raté la bifurcation marqué au sol... ouille pas tres lucide...
Nous arrivons dans de beau single voir des traces de fougere. Les chemins deviennent de plus en plus sauvage et pentu. De st privat au lac du bouchet, nous allons prendre 1100 de d+ en 15 km. ca va piquer.

Les paysages sont magnifique foret, single , et panorama avec les eoliennes en font et le signal radio ou nous irons apres le lac.

Le devès - saint christophe sur dolaison 89.1 km 21/55 4 eme senior

 

saint christophe sur dolaison - Eycenac 95.3 km 16/55 3 eme senior

 

Eycenac - arrvivée Le puy en velay 103 km -3000 de D+ 12/55 2 eme senior

 

 Video officiel extra sport , j'y suis a 0'36"

13411908_10209919588974290_1721831899139409020_o

 Le Sauvage DEPART - km/h - Sa. 05:21 00:00:00
km 18.8Saugues 9,55 km/h 30 Sa. 07:25 02:04:18
km 33.3Notre-Dame d'Estours 7,44 km/h 27 Sa. 09:13 03:52:57
km 45.1 Monistrol d'Allier 7,21 km/h 21 Sa. 10:52 05:31:50
km 51.8 Saint-Privat d'Allier 5,52 km/h 18 Sa. 12:05 06:44:37
km 76.6 Le Devès 5,64 km/h 16 Sa. 16:29 11:08:22
km 89.1 Saint-Christophe sur Dolaison 7,16 km/h 21 Sa. 18:13 12:52:38
km 95.3 Eycenac 6,43 km/h 16 Sa. 19:11 13:50:36
km 103 Arrivée (Rue des Tables) 7,61 km/h 12 Sa. 20:09

14:48:09.73