Les 100 Km du Périgord noir.... et oui l'objectif 2015.

100kmbelves2015100-km-marathon-belvc3a8s

En 2014, après l'abandon sur la 180 suite à mon entorse. Le défis est partis de revenir au base et la route.

En ce début d'année, 4 marathons a des allure similaire pour préparer BELVES. Un pari fou au yeux de certain mais accéssible et réaliste à mes yeux.

cette phrase me parle "LES 100 BORNES DE BELVES, ON S'Y 100 BIEN ET ON Y REVIENT !"

LES 100 KM DU PERIGORD NOIR
Ils ne courent pas contre les autres mais pour eux-mêmes. Ils semblent différents de nous : ils possèdent la sérénité des sages, l'envie des enfants, la capacité de se surpasser.
Leur drogue est le 100 kilomètres, le plaisir de courir pendant des heures. Ils goûtent intensément le partage, la chaleur humaine et chaque coureur est une histoire vivante.

LES 100 BОRNES DE BELVES, ОN S'Y 100 BIEN ET ОN Y REVIENT

Plus d'informations sur "100 km de Belvès en périgord noir (24170)" sur http://www.calendrier.dusportif.fr/100km-perigord-noir-0725
LES 100 BОRNES DE BELVES, ОN S'Y 100 BIEN ET ОN Y REVIENT

Plus d'informations sur "100 km de Belvès en périgord noir (24170)" sur http://www.calendrier.dusportif.fr/100km-perigord-noir-07257

IMG_20150424_100658IMG_20150424_162226

IMG_20150424_162342IMG_20150424_164118

 

IMG_20150424_172422

IMG_20150424_173040IMG_20150424_173507

LES 100 BОRNES DE BELVES, ОN S'Y 100 BIEN ET ОN Y REVIENT

Plus d'informations sur "100 km de Belvès en périgord noir (24170)" sur http://www.calendrier.dusportif.fr/100km-perigord-noir-072

Le jour J arrive et je pars vendredi avec mon père, mon beau père et l'amis vincent direction la périgourdie... euh on dit pas ça le périgord ;-) avec ses mots en tête...

Cette course est né en 1977, l'année de ma naissance.

Nous allons retiré nos dossard vers 16h30 ou l'on sens l'ambiance et l'atmosphère se transformer d'un petit village haut perché sur les haut du périgord noir, pays de la truffes.

nous seront entre 480 et 440 au départ de ce 100km et 900 de D+ et D-. Une nouvelle expérience pour ma part. Tenter d'être cent bornard.

Nous prenons possession du parking avec le camping car et profitons de bonne rasade de bière en ce samedi ensoleilé.

IMG_20150424_183728IMG_20150424_183958

6h du mat le reveil sonne, on se prepare vincent et moi pour un départ a 8h. zen on mange tranquille le ciel est gris et menaçant.

La matinée risque d'être pluvieux. Je décide de prendre veste pluie legère car la meteo annonce une éclaircie en fin de matinée ou début d'après midi.

Pour ma part je partirai pour les 40 premiers km en solo et mon suiveur me prendra en route autour du 37-40 km.

Pour vincent cela sera solo du début à la fin.

8h moins 10 la foule arrvive et le départ est imminent, nous allons faire 2km autour du village avant de partir sur les route du périgord.

La foule est bien compacte et présente autour dans le village, le départ du marathon cette année nouvelle épreuve en remplacement du 50 km partira vers 9h45.

11014905_10205065316530445_1792909289030998959_n                                                  

Belvès accueille son premier 100 bornes à allure libre en 1977             

un peu d'histoire sur cette course:

100km de Belvès, le château de mon père

Il y a quelques semaines, lors d'échanges avec la rédaction d'Ultrafondus, j'ai proposé de faire un récit à ma sauce des 100 kilomètres de Belvès. Un truc simple, rien de plus, avec de vieilles histoires que j'ai mille fois entendues, parfois vécues ou tellement entendues que je crois les avoir vécues.

http://www.courirsimplement.fr   

         dsc-2725      2015

Considéré comme l’un des plus beaux parcours de France, ce circuit cheminant à travers la Dordogne ne permet pas la réalisation de chronos exceptionnels.

En effet, cette boucle permettant de découvrir une région magnifique, riche d’un patrimoine architectural exceptionnel et réputée pour sa gastronomie à base de foie gras d’oie et de canard se révèle très vallonnée.

1903595_366_p1280746_1200x8001903595_966_p1280737_1200x800

Les troupes en présence pour cette 39ème édition sont de 440 coureurs au départ du 100 km et 250 sur le marathon.

Le départ est donné à 8h pétante et nous nous élançons sous un ciel menaçant.

Le tour du village se fait au sec mais dès la sortie du village au pied de la descente la pluie tombe et les vestes commence à s'enfiler.

je pars sereinement avec David, vincent et des coureurs avec qui l'on papote discute pendant quelques km. L'allure me convient entre 5'50 et 5'45 en decente. L'objectif étant entre 10 h30 et 11h cela est un peu rapide mais la pente est decendante et l'on fera le point au 7 ème km.

Nous sommes 8 de notre département à courir donc 2 de mon club, les coureurs de fond déolois. David part sur des base de 10h30 -11h aussi.

IMG_20150425_074046

IMG_20150425_074947IMG_20150425_075022

IMG_20150425_074739IMG_20150425_075220

Nous allons faire les 5 premiers km ensemble et se perdre de vu par la suite mais j'apprendrai regulièrement par ca famille qu'il  a été toute la course 4 à 5 ' derrière moi.

le-depart-dans-les-rues-de-belves_2695123_1200x800depart photo david et moi 3

100 km Belves 2015 Depart

Mes temps de passage sont reguliers je passe SIORAC sur des allure entre 5'50 et 5'45. Toute cette partie est descendante.

Le 10 eme km est passé en 57' a la sortie de MOUZENS.

Je passe le 16 eme km en 1h35 a la sortie de st cyprien , les sensations sont très bonnes les jambes tournes bien. je continue a papoter avec mes collègues de fortune et d'infortune qu'est la course de l'ultra fond. Chacun a son rythme, dans son train ... des pipelettes.

Nous prenons la direction de beynac au 25eme km les routes sont de plus en plus sinueuse et la pluie est encore présente.

Les paysage et la roche se decouvre avec s'est chateaux a flanc de muraille... un paysage digne d'un film entre architecture medievale et architecture troglodite a flanc de roche... dans des ton pourpre et ocre... même sous la pluie le paysage est magnique car arrosé de verture...

Le 30ème Km se profile et je passe en 2h54'. je suis un peu trop rapide, j'espère ne pas le payer plus tard. Nous arrivons vers cenac et saint julien. je me retrouve seul sur le parcours rien devant et rien derrière. sans m'en apercevoir j'ai rattraper une trentaine de coureur et j'ai creusé le trou je vois plus personne derrière pendant quelques km du 30 au 33eme.

Pas de suiveur, pas de voiture, pas de coureurs... La vie est belle sur les routes de dordognes.

IMG_20150425_104739IMG_20150425_104756

37 EME KM , mon beau père me rejoints en courant au abord du village de Monfort, il va courir avec pendant un petit km et reprendre en velo jusqu'a l'arrivée.La pluie diminue et le soleil commence à apparaitre au loin. je quitte enfin ma veste et maintenant n'est a me concentré que sur mon allure. mon beau père va gérer toute la logistique.

Mes besoins son simple eau sucré pas trop menthe ou fraise , petit saucisson auchan au noisette ( un delice ) et des barre de céréale decath  et des pattes de fruits optonia. 

IMG_20150425_113021IMG_20150425_114136

Après 37 bornes je suis à sec, je me suis pour l'instant arreté juste pour prendre une ou 2 tranches de patté et du fromage et le reste avec mon ravito perso autour de ma taille et mon bidon de 300ml que je remplissait a chaque ravito tout les 10km.

Le 40ème km se profile, je suis pas mal dans ma tête et dans mes jambes et maintenant avec mon accompagnateur , ça me libère un peu l'esprit. Il n'y a plus qu'a se concentré sur le parcours et faire tourner les jambes et s'alimenter.

IMG_20150425_114923IMG_20150425_114943

Moment d'euphorie au 40eme km je passe en 3h50' un peu plus rapide que prevus et le premier pointage des Bénévoles m'annonce autour de la 60eme place. je suis toujours sur un bon rythme de 5'55 au km vers carsac le long de la piste cyclable .La chaleur commence à monter et nous nous approchons de sarlat caneda et du gymnase mais dans cette portion nous sommes a l'abris sous les arbres de la voie verte.

IMG_20150425_12030210477774_449664628533615_2078612063092703380_o

IMG_20150425_125054IMG_20150425_121951

Je rejoints des groupes de plus en plus dans le dur. je continue m'a remonté et je passe le marathon en 4h05' et je suis toujours sur les bases de 5h au 50 km,sur l'allé et retour de carsac. je ne m'arrete pas au ravito et continue ma route, gérard s'arrête pour me ravitailler et moi je continue ma route.

IMG_20150425_125359IMG_20150425_125119

 

 

De retour vers la caneda le 50 eme km est avaler en 4h55' et une remonté a la 51 eme place. je vais donc prendre un peu de temps pour prendre le ravito ou je vais manger. Il est bien animé sur la plaine de jeux par  le speaker qui donne nos noms et la foule nous encourage pour la suite. Je stoppe à peu pres 1'50 . Le temps de prend une soupe, un café, des morceaux de fromages avec un bon sandwich au jambon. Je reparts donc sous les 5h de course en 4h57' pour attaquer la fin de l'ascencion qui nous attend apres le ravito. je continue à manger mon sandwich en marchant dans la forte pente qui vont succèder pendant 3 km. Du 50 au 55eme y a du lourd.

belves_roadbook

 Après le 55eme vers vitrac, je pensais que le parcours allait être decendant. il l'est mais pas si pentu que sur le dessin a part de trois passage. je reste sur mon allure de 5'50 en descente et 6'10 en montée et ça marche pas mal. les jambes et la tête sont toujours frais . je remonte encore petit a petit du monde et me fait deposé par deux jeunes demoiselle peut avant le 60 eme km a 11km/h. je pensais qu'elle était en relais mais non en solo et a mon avis fonde sur la 2 eme que je vois en point de mire depuis le 40 eme km mais qui est tres regulière et que je ne souhaite pas rattraper.

Nous passons le 58 eme et rentrons dans la roque gageac, depuis quelque km de paysage magnifique un village medievale sublime sur les hauteur. Un benevole m'annonce 41 ème... ca tombe ca tombe comme des mouche devant.

IMG_20150425_135338IMG_20150425_135351

Le 60ème est bouclé en 5h54' , gégé est partis me chercher de l'eau pour m'asperger car la ça commence à cogner. 25-26°c et je sent la chaleur du bitume remonter.

Direction maisonneuve et son camping pour le point de passage du 65 eme km euh non 67eme km pardon.

De belle et longue ligne droite vont se succeder. je reprends une bonne allure mais ca cogne sec.

IMG_20150425_135638

Le 70eme arrive je sens que l'allure peut reduire a tout moment surtout que nous allons remonté vers le Château des Mirlandes. Une des côtes les plus raide du parcours. les 6h50 de courses viennent de passer. A ce moment de la course je rattrape l'amis GOUZY. il est dnas le dur , nous resterons quelques hectomètre ou km ensemble et nos rythmes respectifs prendront le deçu.

au 75eme km je marche dans la cote d'ascension je sens que mon corps fatigue , je me ravitaille , m'asperge d'eau et essai de faire reduire la chaleur corporel pour ne pas exploser en plein vol. je sens les quadri qui durcisse et mon releveur droit qui chauffe. il va falloir etre prudent dis je a mon suiveur. et la il me repond , on a le temps la nuit est pas tombé... des petit moments comme ça vous redonne un moral de plomb. en faite j'ai plus de 1h d'avance sur le plan mon objectif etait sous les 11h pour ce premier 100 km. je suis sur les bases de 9h58 encore a ce moment de la course.

Le 80 eme km approche et cela devient de plus en plus dur dans ma tête mais aussi mes jambes. je commence a debrancher le cerveau ... cho patate les milandes 7h58' avec la montée du 75 eme faite en grosse partie en marchant , j'ai perdu quelques minutes et le corps fatigue.

IMG_20150425_155756100 km de belves - gerard et moi

Je me force à reprendre un rythme de 6'00 au km... ce que je fais jusqu'au 90eme km 95 eme km . nous repassons dans les village passé a l'allée que sont mouzens et soriac .

je suis au 90eme en 9h03. j'ai l'impression que les 1000 font des miles .... les km rallonges ou s'est mes jambes qui me jouent des tours. En faite les 2, je m'en renderai compte sur mon GPS à la fin ... je maintiens l'allure a 6'10-6'20 entre le 93 et 95 arrive le ravito ou je reprend un peu de force l'un des seul ou je m'arreterai 1' pour m'alimenter et prendre un café.

les 5 dernier km , j'ai pas le droit de lacher....

IMG_20150425_173759

La je suis un peu enervé mon gps affiche depuis plusieurs km toujours 1km et plus ca va plus les km se transforme en 1km200 ou 400 par endroit.

je vois les 10h s'eloigner quand je passe au 95eme en 9h38'... bref mon beau père me dit pense donc a ta bière à l'arrivée et je visualise en effet ca marche. Le faux plat de 5 km jusqu'a la dernière ascension est interminable 3-4% qui vous pourrisse les quadri en feu. je ne m'arrete pas au ravito du 97eme mon beau pere en profite pour manger une crèpe et prendre une dernière bouteille d'eau pour m'aspergé pour faire baisser la température.

IMG_20150425_180545IMG_20150425_180539

IMG_20150425_180615

Les lacets se profilent les 2 derniers kilkomètres sont dur 10-12% de pente par endroit et ca reviend derrière moi depuis 2 ou 3 km je vois 1 coureur a 2-3' derriere.

Je gère la montée a 8-9 km/h et la derniere ca se stabilise je finirai les deux dernier kilo en 6'10 / km. je vois la ligne le sourire et des frisson m'envahisse. je suis cent bornard 200-100-50. Vincent est la et me dit qu'il a stoppé au 70eme km, je lui tape dans la main et continue les dernier hectomètre. Le speaker donne le temps de 10h13'47" et une 32 eme place pour 102 km couru a mon garmin 620. Je franchis la ligne en homme heureux et surpris de ce chrono. 11eme senior et 28eme au classement masculin derrière de belle pointure de l'utra. Un temps lent au dire de certain mais assez heureux pour me satisfaire.

IMG_20150425_181458

J'exsulte la ligne franchis, je cherche mon beau père et  mon père et je serre vincent dans mes bras heureux comme un gamin.

 

player" width="480" height="270">

Je prends la pose avec la miss Périgord qui file sur le poduim pour les leader et vainqueur . j'en profite pour une pose photo et file après prendre une bonne bière avec vincent.

IMG_20150425_181708

David franchis la ligne 9' après moi soit en 10h22' et la s'est la fête au village deux neo sans bornard déolois sous les 11h pour leur 1er 100 bornes. Le Kiff. DES BONNES BIERES nous boirons 5 pour ma part en oubliant de boire ma soupe perigourdine. Nous resterons 1 bonne heure autour de la ligne pour voir les concurrents arriver et profiter de ce moment magique.

IMG_20150425_182605

IMG_20150425_184910IMG_20150425_184753Moyenne

IMG_20150426_084317

Bon voilà deux jours passé a cogité a tout cela, la suite cela sera le riquet avec l'intégrale sète - toulouse début juillet et temps de qualification obtenu pour le Spartathlon 2016 ou 2017.

merci Vincent pour le souvenir de cette arrivée en faux plat descendant .Une premiere reussit grace a vous tous... Mon pere , mon beau pere et toi sur le coté logistique et conseils, ma femme , ma fille sur le soutient moral toute l'année. Le résultat est là , cette ligne a été franchis non sans peine a travers s'est 10h et quelques de course. j'espère en franchir d'autre.

Le rendez vous est donc pris pour 2016 et le 40eme anniversaire qui sera support certainement des championnat de france 2016 de 100 km.

 voici mes résultat 2015 : http://www.clubathletiquebelvesois.fr/assets/resultats_100_km.pdf

TEMPS AU KM  sur les 102 KM

100km de Belvès___29_04_2015___La_Nouvelle_R_publique_Indre article du 29/04/2015

SEBASTIEN MUNOS 100KM DE BELVES 2015

video de SEBASTIEN MUNOS

 

Spartathlon Race Official 2013

 

 Dailymotion video