Les 6 heures de belle isle à chateauroux 2012 -21ème EDITION

Premiere course horaire.

Les 6 heures de belle isle à chateauroux.

Après le marathon de boston en avril, je me suis focalisé sur la préparation du grand trail de st jacques fin septembre.

De nombreux kilometres depuis juillet et le défis sur ces 6 heures avec l’association belles rives  avec melanie et jerome pour paufiner ma prépa.

L’objectif sera de courir au moins 40 km pour l’association et de vendre nos kilometre 2 euros.

Le vendredi arrivent nos amis à la maison avec toute leur famille, une ambiance règne.

Nous avons préparé des gateau pour vende sur le stand decathlon et nous aider  cloturer la vente de nos km.

Samedi matin départ  9h30 de la maison direction la plaine et les préparatifs.

Le temps est beau et chaud. Ca promet une belle journée sous le signe de la chaleur. Déjà 26 °  a 10 heures.

Vers 11h30 le stresse monte un peu pour a part, s’est une première sur course horaire. Nous rejoingnons jean luc dans la plaine pour préparer les ravitos course et nous prenons la direction du départ.

J’appréhende pas le fait de finir les 6h mais de ne pas me griller pour la fin de préparation du st jacques 3 week end apres.

Pas de préssion inuitle on fera ça à la sensation et si ca tourne pas bien, je mettrais le clignotant à droite.

Le départ est donné à 12h par Mr HEUBI en personne qui est le parrain de cette 21 eme édition.

Je pars dans les dernière position car en tête ça part vite a plus de 14km/h. Nous sommes 39 individuel au départ et 5 équipes.

Pour la première heure, nous partons grouper avec melanie, jérome et moi . Au bout de 30’ jérome prend un peu d’avance et pour ma part je suis quelques dizaines de mètres devant mélanie mais l’allure est autour de 10.5 km/h

Notre amis jean luc lui est partis a plus de 12 à l’heure devant, je ne suis pas ca serai suicidaire au vu des conditions.

Le premier tour se boucle tranquille, on discute entre coureur… le premier tour de 3.340 se fait en 18’44 et le deuxième en 19’24  je pointe à la 23eme place.

La température grimpe fort on est déjà autour de 28 – 29 ° vers 13h et je sens qu’il va pas falloir jouer avec le feu je passe la première heure sans bobo et le moteur se met en route.

La route continue et sur la deuxieme j’accelère le rythme un peu je passe les 3 prochain tour  sur les base de 18’30. Je remonte régulièrement les coureurs partis trop vite pour pointer à la deuxième heures à la 18 eme place.

Les sensations sont bonne mélanie est juste derriere moi a 150 metre et jérome devant a 100 metre.

On court chacun a notre rythme mais nous somme groupé. Jean luc ui est toujours devant mais l’avance à fondu et je l’aperçois a 250 metre devant et lui reprend beaucoup à chaque tour. Je dépasse jérome au début de la deuxième heure. Il a l’air d’être bien avec une foulée souple.

Le premier de la course m’a déjà pris 2 tours oula lalal mais ou va aurelien…

Vers 14h10 , j’apercois jean luc arrêté au ravito et coince … il repart avec moi mais n’arrive pas a suivre mon rythme de 10.5 … il a chaud et son corps régule plus la température.

Au tour d’après, je le verrai poser son dossard et mettre pied à terre.

Pour ma part, la foulée , les sensations commence à être bonne … le cardio est bas j’ai de la marge.

La troisième heure va être la remontée fantastique au classement. Beaucoup craque et en restant entre 18’3 et 19’ au tour je remonte à la 12 eme place sans forcer l’allure.

Il est 15 heures et le départ des 3 heures est violent, les  coureurs nous double entre 16 et 15 a l’heures entre les relais et les indiv cela devient dur de pas prendre un faux rythme. Je passe 3 h de course avec 31.5 km au compteur.

Sachant que je vais reduire l’allure sur la deuxième moitié, les 58-60 km sont réalisable.

Au départ de la course 40 me suffisait pour satisfaire mes engagement mais mais mais pourquoi pas finir et bien ;-)

La 4 eme se passe bien et stabilise l’allure mais je lève le pied pour pas me griller. Je gagne encore deux places mais en reperd une sur la fin de la 4eme donc je passe 11eme et l’allure baisse un peu mais maintient le cap prévus . 41.7 km au bout de 4h. je passerai le marathon en 4h04 sans signe de bobo mais la fatigue pointe son nez.

La 5 eme va etre dur, la chaleur est de plus en plus présente … je bois … m’asperge .. mange mais une petite crampe pointe son nez aussi… je vais quand meme perdre 1 place et en gagner deux pour ponté a la 10 eme place à la fin de l’heure. Les 50 km sont atteint  a 17h melanie à ½ tour de retard sur moi et jerome est un peu plus loin avec plus d’1 tour de retard.

Mais chacun à l’air bien , on est juste marqué par la chaleur … les prelier eux aussi sont dans le dur je rattrape aurelien qui marche mais à 3 tours d’avance sur moi et 1 casi sur le deuxieme … la fin est dur pour tout le monde.

Pour ma part la derniere heure sera ne pas se blessé et de peut être atteindre les 60 km  mais  sans pression… Les cuisses vont bien mais les mollet coince .. je continue a m’hydrater et a m’asperger.

Je ne peux plus courir a 10 km/h sans avoir une sensation de crampe … je reste coincé a 9- 9.5 km/h .

Je vais maintenir ma 10 eme place et terminer a 59.850 km sur les 6 h.

La joie et l’euphorie prend part de mon corp au son de la corne de brune au 6 heures.

Voila je viens de terminer mon premier 6 h comme un gamin heureux .

Merci à melanie et jerome de se super défis et l’action de belles rives , ou nous totalisons 170 km à 3 ;-) .

Mélanie gagne les 6 heures chez les femme avec une 12 eme place au scratch et 57.1 km au compteur.

Place au repas du soir et au delir d’apres course à la maison .

Un defis entre amis pour un défis pour la vie  ;-)

petite video :