Les courant de la lliberté 2009: Mon premier marathon

Ancré dans le top 10 des marathons français depuis plus de 15 ans, le Marathon de la Liberté, parfois surnommé Marathon des Plages du    Débarquement, souvent retenu comme le Marathon de Caen, possède l’un des plus beaux parcours en France. En côtoyant sur 42,195 km les lieux mythiques du Débarquement (Plages du DDay, Casino de    Ouistreham, Pegasus Bridge...), le parcours maritime et champêtre prend un sens différent et rend le marathon, plus encore qu’à l’accoutumée, empreint de symboles et d’émotions.

Après quelques jours de repos et un come-back sur ma course, je vais vous conter ma balade du 14 juin 2009.

Nous arrivâmes sur cæn le 13 à 13 heures,,, ohhhh superstition ou hasard… le hasard.

Nous allions retirer les dossards et la le 10108 m’est attribué.

13H30 Direction lion sur mers où nous allons séjourné jusqu\'à lundi.

L’après midi petite visite au ardoisière de CAUMONT L\'EVENTE. Dans une ancienne carrière souterraine d\'ardoises, c\'est un    fabuleux voyage sous la terre à la découverte du monde souterrain. Le Souterroscope. Ensuite retour vers 19h00 et petit tour à la plage obligé.    Le stresse commence à monter surtout qu mon état de forme est incertain. Cela fait 15 jours que je cours peu mais le fond est la. Le trail de la celles Dunoises ma fait du mail au    tendon. Repas a 20h30, couché 23h00, levé 5h30… petite nuit. Je me prépare avec l’appréhension, je serais seul du club sur cette    distance cela m’angoisse. 8h10 direction courseulles, 8h25 nous arrivons sur places je vois un bonne foule et me dirige vers la ligne. Je trottine dans le jardiner    et profite des présentation des coureurs de tête, pour admirer le futur vainqueur.

8h45 la pression monte je tourne toujours un peu et test et chauffe mon tedon.

9h50 nous nous dirigeons vers le sas et 9h55 nous prenons place avec les meneurs d’allure.

Je choisis donc après réflexion le 3h30, je me dis on verra pour un premier marathon. Après avoir fait 1h30’50 au semi albi le 26 avril    je me dis que 3h30 est faisable.

9h00 le départ : une belle foule présente sur le port de si bonne heure, même les commerçant présent sur le marché nous encourage de vive    voix.

9h05 je me calle dans le groupe et déroule 1km trankil

9h10 2 eme km 9h14’40 3 eme km je me sens bien et discute meme avec kelke concurrents paris, poitiers, caen .

le 5 eme passe en 24’15 un peu rapide mais la premiere partie est toujours roulante a écouter les anciens.

Je pense à boire et à me ravitaillé des les premiers kilo.

J’ai de bonne sensation les jambes tourne bien et la tete suit, je me dis t’enflamme pas il en reste 37 km le plus dur est devant    toi.

MARATHON DE CAEN 2009- 36 km

Nous passons le 10 eme km en 48’50 bon 1’10 d’avance mais nous n’avons pas fait d’effort pour acceler s’est le profil ki veut    cela.

Je discute toujours dans le peloton et nous entamons l’arrivée dans lion sur mer le 12èmè en moins d’une heure.

Le temps est gris et peu de vent en bord de mer cela m’inquiete. Arrivée a ouistrame le soleil pointe son nez et nous attaquons le canal    ou la plus un pete de vent au bout de kelke kilometre.

Au 15 km en 1h13’56, je me dis sa va faire de la casse après le pegasus.

Nous passons le pegasus bridge et la une foule est ammassé au bord du canal sa redonne du tonus et l’envie. Les meneurs d’allures nous    mette en garde des difficulté à venir et kil faut en garder sous les semelles.

J’écoute leur conseil et reste dans les chaussures. Le semi se profile et je le passe en 1h43’56, je n’ai pas de mauvaise sensation mais    je suis soucieux pour la suite.

MARATHON CAEN - 37 km

Nous passons le petit pont ki mene a la premier difficulté et la le groupe éclate. Je reste dans les 10 premiers et ca passe. Le ravitos    est le bien venus au 25 km . nous arrivons dans bieville beuville et la la deuxieme petit cote fait de la casse je decroche au milieu du faux plat et recolle qu’a la fin du village mais je    racroche le groupe. Nous sommes au 30 eme. Je sens que je fais l’essuis glace et cela n’est pas bon pour la fin de parcours.

Le 36eme arrive et la derniere difficulte et la au 37 eme je decroche 10 metre , 20 puis 50 metre je ne reverrai le meneur d’allure qu’au    42 eme dans les stand.

Je termine avec quelque crampe et mais heureux de mon temps en 3h32’56 pour mon premier marathon.

Meme si au 36 eme j’etais sur les temps de 3h30’30 .

Mais je suis heureux et combler de cette première course.